Attention à l’humidité et au chocolat

Chocolat { Photo: Vadim Daniel, Photographe, Montréal }
Chocolat { Photo: Vadim Daniel, Photographe, Montréal }

Pour ce billet, je me suis dit qu’il serait utile et pratique de parler de l’ennemi publique numéro 1 du chocolat : l’HUMIDITÉ. C’est l’horreur! C’est pour cela, pour ceux qui me connaissent et m’entendent me plaindre, que je n’aime pas les grosses chaleurs avec humidex (l’humidité qui augmente la température).

Le chocolat blanchi. Ne vous est-il jamais arrivé de conserver vos chocolats au frigo et une fois sorti du froid (humide) dire : « mais c’est quoi ça, je suis déçu(e), ce chocolat n’est pas de bonne qualité! » et on continue à rouspéter. Lorsque j’étais ado, ma mère conservait les chocolats de Pâques au frigo ou congélateur, horrible, je mangeais du chocolat noir et lait mais blanchi et avec un goût bizarre, s’il vous plaît. Non, le chocolat n’aime pas l’humidité et encore moins l’eau tout court.

Comment le conserver? C’est tout simple, à l’abri de l’air et de la lumière (comme la plupart des choses), entre 16 et 22 degré Celsius. Donc sur votre comptoir, si vous avez l’air climatisé en pleine chaleur, merveilleux ou une cave à vin, bah oui Leslie dans mon 1 ½. Disons que pour les mois de Juillet et Août, je vous recommande de les consommer sur place, dans la boutique climatisée à souhait, avec un thé ou un café, un bon livre ou des amies.

Be the first to comment on "Attention à l’humidité et au chocolat"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*